Après plusieurs mois de travail acharné, je vais enfin ouvrir ma première boutique en ligne ! Tout se bouscule dans ma tête, entre l’excitation et la peur d’échouer, c’est pas toujours facile à gérer. Mais je suis heureuse du chemin accompli jusque là et ça m’a donné envie de partager plus de contenu sur le e-commerce, parce que c’est un domaine très stimulant où on en apprend tous les jours. Avant d’aborder des sujets plus spécifiques, je voulais partager quelques conseils si, comme moi, tu as envie de lancer ta boutique en ligne.

#1 Choisir une niche qui te plaît

C’est la première question que l’on se pose, « qu’est-ce que je vais vendre ? ». Je pense qu’il existe deux catégories de personnes. D’un côté, celles qui ont une passion ou un attrait pour un domaine, ce qui rend le choix plus évident (les petits chanceux). De l’autre, les personnes comme moi qui n’ont aucune idée et qui paniquent en mode « WTF qu’est-ce que je suis en train de faire ? ». Je suis pas la seule dans ce cas, hein ?

Le problème lorsqu’on a pas d’idée c’est de se lancer dans un domaine où l’on pense faire de l’argent mais qui ne nous plait pas forcément. C’est ce que j’ai fait lorsque j’ai voulu lancer un blog sur le vin. J’ai vite compris qu’entre aimer boire et écrire des articles sur les plus beaux vignobles de France, il y a un monde.

Mon premier conseil est donc de respirer un bon coup si, comme moi, tu as tendance à paniquer. Le second c’est de faire une liste de ce qui te plaît et de ce que tu aimes faire. Dès qu’un sujet te tente, prends le temps d’évaluer ton idée. J’écrirais un article plus approfondis à ce sujet.

#2 Curiosité et inspiration

Toujours en rapport avec le choix de la niche, si tu as un doute sur le produit que tu souhaites vendre, va voir ce qu’il se fait ailleurs. Les États-Unis ont toujours quelques années d’avance sur la France, ça mérite de jeter un coup d’oeil à ce qui se fait de beau là-bas.

C’est ce qu’a fait Mathilde Lacombe en lançant Joliebox, un concept inédit qui permet de recevoir chaque mois une box beauté remplie de miniatures permettant de découvrir et de tester de nouveaux produits cosmétiques. Ce concept, elle l’a découvert aux États-Unis et a décidé de le développer avec des associés en France. Résultat ? Un gros succès qui a interpellé le géant américain Birchbox et qui a proposé de faire fusionner les deux entités pour étendre le concept en Europe. C’est comme ça que Joliebox est devenue Birchbox !

D’ailleurs, Mathilde Lacombe a découvert Birchbox en visionnant des vidéos de Youtubeuses américaines vantant les avantages de ces beauty box. S’il y a bien une chose à rajouter, c’est de s’inspirer des réseaux sociaux et de rester à l’affût. Aujourd’hui, la grande majorité des marques possèdent un compte Facebook, Instagram, Twitter. C’est une mine d’or d’inspiration. En bref, la curiosité est ta meilleure amie.

#3 Proposer un concept

Tu as enfin trouvé l’idée qui te fait vibrer. Le problème, c’est qu’il y a un nombre incalculable de concurrents dans ton domaine. Tu en as des sueurs froides, tu veux abandonner. Pas de panique, avoir des concurrents, c’est normal et surtout nécessaire. S’il n’y a personne d’autre dans ton domaine c’est peut-être que l’idée n’intéresse pas suffisamment pour la développer.

La solution ? Ne te laisse surtout pas abattre et pense plutôt à la façon dont tu vas te démarquer. Il s’agit de trouver un positionnement bien spécifique à ta boutique et de créer une identité qui fera la différence (la diff’ dans le langage des jeunes)

Prenons comme exemple un produit de grande consommation : les lunettes. Autant dire que les boutiques ne manquent pas et même, qu’elles se disputent la place sur le podium. Comment se démarquer dans une niche hyper concurrentielle ? Pour répondre à cette question, Jimmy Fairly s’est lancé sur le marché avec un concept inédit appelé buy one give one. L’idée est que pour chaque produit acheté, un produit équivalent est offert à une personne dans le besoin. Allier plaisir et bonne action, plutôt sympa comme idée.

 

#4 Prendre le temps et faire preuve de patience

Tu as un concept en béton, il est temps de passer aux choses concrètes. Alors oui, il existe des solutions qui te permettent de créer ta boutique facilement et rapidement. Mais ce n’est pas la meilleure idée de vouloir ouvrir sa boutique au bout de quelques semaines. Il y a beaucoup de choses à préparer : l’identité visuelle, la recherche de fournisseurs, le service de livraison, la rédaction des fiches produits, l’aspect juridique… Et j’en passe ! Il faut toujours avoir en tête que l’entrepreneuriat est un chemin long qui demande de la patience. Je me suis souvent tordu la cheville sur ce foutu chemin d’ailleurs mais c’est normal et le principal c’est d’avancer à son rythme, sans trop se mettre la pression.

#5 Ne pas hésiter à demander de l’aide

J’aime faire les choses toutes seules, « comme une grande ». Mon premier réflexe quand je ne comprends pas une chose c’est d’aller trouver la réponse sur Internet. C’est une bonne solution mais elle a ses limites. Dans ton entourage, il y a forcément des personnes qui ont des compétences dans un domaine particulier, ça ne coûte rien de demander un coup de main. En ce qui me concerne, j’ai une pote qui déchire un droit ! Elle m’a gentiment proposé de revoir l’aspect juridique de mon site et ça m’a beaucoup aidé. Ça ne fait jamais de mal de demander un peu d’aide. 

Le e-commerce c’est vraiment un domaine sympa dans lequel tu ne t’ennuies jamais. Pour que ça fonctionne, il ne faut pas se lancer dans la précipitation. Je sais que t’es impatient.e de réussir, mais la période de réflexion est l’une des étapes les plus importantes du projet, il ne faut pas la négliger 🙂

A ton tour de me raconter, c’est quoi ton projet ? Est-ce qu’il y a des aspects que tu souhaiterais que j’aborde sur le blog ? N’hésite pas à me laisser un petit commentaire ✍🏻

Epingle Pinterest - 5 conseils avant de se lancer dans le e-commerce
Author

2 Comments

  1. Super article ! Merci pour tous ces conseils, mon rêve est vraiment d’ouvrir une boutique en ligne, j’ai une idée précise de ce que je veux, mais je suis dans l’étape « réflexion » et je me renseigne énormément en ce moment, alors ton article tombe à point ^^

    • Laura Reply

      Hello Margaux, merci pour ton commentaire.
      N’hésite surtout pas à te lancer dans le e-commerce, c’est génial et très formateur 🙂
      Bonne chance et à très vite !

Write A Comment