Lancer son entreprise et devenir indépendant, c’est un rêve qui touche de plus en plus de personnes, moi la première ! J’ai toujours rêvé d’avoir mon truc à moi et de monter un projet de A à Z. Comme beaucoup de personnes, j’étais convaincue qu’il fallait avoir de l’argent, beaucoup d’argent.

Je me suis dit que j’allais travailler plusieurs années, le temps d’économiser et d’avoir un peu plus de maturité. La vérité, c’est que je n’ai pas tenu très longtemps ! D’un côté, j’ai vite compris que je ne pourrais pas évoluer dans un environnement qui ne me stimule pas. De l’autre, après une réflexion et quelques recherches, je me suis rendue compte que je pouvais lancer un business en commençant petit et sans prendre de risques.

Je t’explique comment dans cet article.

Fais le point sur ce que tu as déjà

L’argent

J’ai tendance à dire que je n’ai jamais d’argent et que je carbure aux casseroles de pâtes. La vérité, c’est qu’on en a tous un peu de côté. En ce qui me concerne, j’ai eu la chance de rester chez mes parents pendant mes études et d’économiser une partie de l’argent de mes différents jobs. Toi aussi tu ne pars pas de 0. Tu as peut-être 50, 100 ou même 200€ à investir dans ton projet. Tu peux également faire le point sur tes dépenses et voir ce dont tu peux te priver pendant quelques mois pour économiser un peu d’argent.

Mais pas que

Tu serais étonné.e de voir tout ce que tu peux faire avec ce que tu as déjà ! Fais une liste de tes ressources en prenant en compte les biens matériaux (ordinateur, téléphone, appareil photo…), tes compétences (pour ma part, le marketing, la communication, mon expérience en relations presse) mais aussi les personnes de ton entourage qui pourraient t’aider sur des points que tu maîtrises moins bien. Je n’étais pas très à l’aise à l’idée de demander de l’aide, mais des personnes se sont naturellement proposées : mon copain pour le marketing et le développement du site ou encore, une amie en droit qui m’a accompagné dans la rédaction de mes CGV. C’est un excellent moyen de passer du temps avec eux et d’apprendre à leurs côtés. 

Une fois que tu as ta liste, demande toi comment ces ressources peuvent t’aider à développer ton projet. Tu as un appareil photo très stylé ? Tu peux l’utiliser pour réaliser les photos de ton site et des tes réseaux sociaux. Ta meilleure pote est spécialisée en web design ? Demande lui un coup de main pour ton site. Offre lui un petit café, ça ne se refuse jamais !

Adapte ton projet à tes ressources

Lorsque j’ai décidé de lancer mon entreprise, on m’a conseillé de réaliser un business plan comprenant mes besoins financiers. Le but était de présenter ce document à des organismes de financement. Le problème, c’est que je venais de finir mes études et que je me posais encore beaucoup de questions sur mon avenir professionnel. Le projet que j’avais en tête était pour moi un moyen de me lancer et de travailler sur un concept de A à Z. Mais, je ne savais pas jusqu’où je voulais le développer, je ne voulais donc pas demander de financement dans ces conditions.

Souhaitant me lancer dans le e-commerce, j’ai repensé mon projet le plus simplement possible. Il me fallait un nom de domaine (environ 40€ avec OVH), un site (29€ par mois avec Shopify) et des produits. Pour limiter les coûts, j’ai renoncé au packaging hyper élaboré que j’avais en tête et j’ai décidé de laisser mon fournisseur s’occuper de l’envoi des produits.

Tu veux te lancer dans le conseil ? Pas besoin de créer tout de suite ton agence et de louer un bureau en plein centre ville. Commence par t’organiser un espace de travail dans ton appartement, imprime des cartes de visite (pour 30€ tu trouves facilement) et n’hésite pas à te rendre à des événements pour networker comme on dit. Tu veux ouvrir magasin ? Demande toi s’il ne serait pas préférable de lancer ton activité sur internet ou d’installer un showroom directement chez toi. Peu importe l’activité, il y a toujours une façon de commencer petit tout en ayant l’air professionnel.

L’avantage de commencer petit, c’est que tu n’as pas le stress de devoir rembourser l’argent que tu as emprunté. Tu peux donc avancer l’esprit tranquille. De plus, si ça ne fonctionne pas, pour des raisons que tu n’avais pas prévu, tu pourras mettre fin au projet sans que ça te coûte énormément. Au niveau des démarches administratives, c’est également très intéressant, car tu peux te contenter d’ouvrir une micro entreprise qui ne te coûtera presque rien et de bénéficier d’aides telles que l’ACCRE pour alléger tes charges.

Communique bien avant le lancement de ton projet

Le premier support de communication de ton entreprise, c’est toi ! Avant même de lancer mon site, j’en ai parlé à des amis et aux personnes qui montraient de l’intérêt pour mon projet. Un concept autour de la sexualité féminine, ça fait beaucoup de curieux. Je te conseille de te créer un profil sur les réseaux sociaux. Développer une communauté qui adhère à ton idée, c’est quelque chose qui prend du temps et qui demande du travail. Autant commencer le plus tôt possible. Enfin, si tu veux récolter tes premières adresses mail, tu peux créer une page annonçant l’ouverture prochaine de ton site et inviter les personnes à renseigner leur adresse pour être tenues au courant.

C’est une façon simple et peu coûteuse de faire de la publicité. C’est surtout un excellent moyen de tester ton idée et de voir l’intérêt qu’elle suscite. Lorsque j’ai lancé mon site, j’avais déjà plus de 1 000 abonnés sur mon compte Instagram et c’est ce qui m’a permis d’avoir des premières commandes.

Évolue à ton rythme

L’argent de tes premières ventes te permettra d’investir dans ton projet et de le faire grandir petit à petit. Ça commence par l’impression de flyers que tu auras réalisés toi-même, puis par la refonte de ton site par un.e spécialiste, puis, avec un peu de patience, tu pourras peut-être investir dans un local, un bureau ou du matériel professionnel. À toi de créer l’argent qui te permettra de gravir les échelons.

Si tu es convaincu.e par ton projet et que tu souhaites aller plus loin sans attendre, tu as toujours la possibilité de demander un prêt. Si tu as pris le temps d’évaluer ton idée, tu auras plus de chances de l’obtenir ! Il existe aussi des plateformes de crowdfunding où tu invites les gens à faire un don pour soutenir ton projet. Tu peux aussi mettre en place des pré-ventes.

Ce que m’a appris l’entrepreneuriat c’est qu’il y existe des milliers de façons de faire et surtout qu’on a pas besoin de s’endetter jusqu’au cou pour se lancer. Quand je tombe sur une personne qui a un projet en tête, je ne peux que l’encourager à aller au bout de son idée.

Et toi, tu te lances quand ?

À très vite,
Laura

Author

Write A Comment